Comment j´observe le paysage d´un regard d´archéologue

Traduit de l´article de Riikka Happonen (”Miten katson maisemaa arkeologin silmin?”)

 

wolf-cave-2.jpg

Site archéologique de la période préglacière (Finlande)

 

Là où le citoyen moyen voit des plaines plates, et des tas de pierres, l´archéologue Ilari Aalto détecte les remparts d´anciennes fortifications.

 

Quels genres d´endroits faut-il regarder d´un oeuil d´ archéologue?

-Certains endroits sont connus pour certaines époques. En général, les gens sont concentrés sur la fréquentation des plages, et la beauté de la nature, les coins cachés du sud, où on peut chercher des plaines avec des routes sinueuses. Sur les superficies arables, je regarde de suite les îlots proches des bordures, car ils ont souvent été des nécropoles.”

 

Beaucoup peuvent penser qu´un terrain labouré représente juste un tas de cailloux, mais n´est-ce pas nécessairement le cas?

– Souvent, ce sont des amas issus de la cultivation, mais au sud-ouest de la Finlande, on peut être sûre que dans chaques recoins de la fôret, il y a quelquechose. Il peut y avoir un vieux cimétière recouvert de pierres par la suite.”

 

Quel est le meilleur moment pour trouver de vieilles reliques?

– Pour les terrains fertiles, au printemps ou au début de l´été, quand ils ne sont pas encore remplis de verdure. C´est domage que le Conseil national des antiquités a été obligé, pour des raisons économiques, d´arrêter l´entretien d´anciens monuments, puisqu´on ne les taille plus, et ne les tenons plus ouverts.

C´est désolant de constater que plusieurs mois sont perdus pour rien.”

 

Est-ce qu´on peut s´occuper de certains lieux bénévolement?

– Bien sûre, et on le fait d´ailleurs. Par exemple, à Pirkanmaa, on a développé une campagne d´Adoption de monument”, et le publique peut avoir une relique entretenue. On en a eu un bon retour.”

Kommentointi on suljettu.

css.php