Le carnaval éhonté du village

 

 

 

-Nakukymppi recueille des coureurs, au vue de tous, des médias et du monde entier.

Traduit de l´article de Juho Peltoniemi (”Paljaspintainen kyläkarnevali”).

 

Lors de la fête internationale organisée chaque été, au devant du centre de la maison communale de Harjula à Padasjoki, il y a des gens dénudés. Les hommes et les femmes de Nakukymppi, font des allers et venues, attendant le départ.

A Nakukymppi, de Padasjoki, on recueille une centaine de nudistes pour courir autour du village de Vesijoki. A chaques dix kilomètres, on recoit un diplôme pour le sens de l´humour et la légèreté des participants. Pour beaucoup, il est question de préserver la tradition tous les ans, à Nakukymppi:

”-Chacun est impliqué de la même facon, à préserver l´image de cet évènement tel qu´il a toujours été. Nakukymppi a toujours essayé d´aller à contre-courant des courses sérieuses et ”faites de textile”, explique Aarne Heino.

En 30 ans, 65000 kms ont été parcourus: Heino a participé lui-même aux dix premiers kilomètres de Nakukymppi. Au fil du temps, l´évènement n´a cessé de s´agrandir:

”- Nakukymppi est la grande source de revenu pour l´association locale du village, et ma plus grosse dépense!”sourit Heino.

A Nakukympi, l´évènement est sponsorisé pour certains participants: il y a aussi de la boisson et de la nourriture qui vont être proposés. L´organisation des places pour se garer est plus grande que celle des participants eux-même:

”-Il y a longtemps, lors de la fête, j´ai dû écouter la police… Il n´y avait pas de problèmes, mais il ne fallait pas garer la voiture en bord de route…”

A l´origine, tout est parti de l´ami de Heino:

”- Des amis de la famille avaient une maison de campagne dans le coin, et on les visitait souvent quand les enfants étaient petits. Ce couple d´amis s´entrainaient à la course, et lors d´une journée chaude de la Saint-Jean, ils ont commencé à courir dix kilomètres et pour rigoler, ont pensé que ce serait bien d´enlever les vêtements. Et c´est de là que l´idée est née.”

Les premiers participants étaient quatres, dont trois ”par force”.Au fil des ans, à Nakukymppi, on a vu tout type de gens. En principe, ce qui est permis d´être porté, ce sont les chaussettes, chaussures, un chapeau, et pour les femmes, un top, une banane, une cape, de la crème, et tout objet de beauté,ce qui est assez courant.

L´évènement a évolué, que ce soit en courant, en marchant, en vélo. Heino raconte que les participants inscrits n´ont jamais, jusqu´à présent, entamé la course à pas de lièvre:

”-Ici, l´atmosphère est tranquile, aussi bien pour le public, que pour les participants. C´est d´ailleurs surprenant de voir que ce n´est pas un évènement pour voyeuristes, comme beaucoup pourraient le penser.”

Kommentointi on suljettu.

css.php